Loading

Bébé et son langage : ce qu’il faut comprendre

Dès sa venue au monde, un bébé dispose déjà de la faculté d’exprimer ses sentiments. Cependant, il utilise son propre langage, notamment des mouvements du corps et du visage, ainsi que l’usage de sa voix. Pour les parents, décrypter les émotions de bébé n’est pas toujours évident.

Evoquer le langage de bébé avant ses 4 mois peut sembler excessif. L’enfant fait la découverte de sa faculté à émettre des sons. Au fur et à mesure qu’il s’essaie à différents vocalises, votre bébé exprime des désirs, des besoins, des douleurs et des peurs.

Diverses expressions que les parents découvrent également au fil du temps qu’il faut apprendre à comprendre.

La construction du langage de bébé

Chez l’enfant, le développement du langage est très compliqué. Il doit avant tout maîtriser la coordination de ses mouvements. Ce sont eux qui convertissent le trajet de l’air dans les poumons, le pharynx, le nez et la bouche pour créer les configurations articulatoires qui permettent d’émettre le son souhaité. Chacune des secondes de production requiert des centaines d’évènements neuromusculaires.

L’influence de l’environnement, des structures d’encadrement et des parents est réellement déterminante. C’est dans cette situation que votre enfant apprend à communiquer oralement, d’abord sur un mode non verbal, bien avant l’apparition du langage. Et au fur et à mesure que le bébé grandit, divers niveaux de langage se manifestent et se combinent.

Que signifient les cris et les pleurs de bébé ?

C’est en criant et pleurant qu’un nouveau-né s’exprime positivement ou négativement. Prémices du langage, les cris et les pleurs constituent un appel et un début d’échange. Pour bébé, c’est le moyen le plus sûr pour avoir de l’aide et alerter. A son âge, c’est son unique moyen de survie.

Vers 2 mois, il commence à sourire pour exprimer des sentiments positifs. Pour un bébé, les cris et les pleurs signifient différentes émotions. Afin de les distinguer, il faut prêter attention aux indices sonores, à savoir :

  • le volume
  • le timbre de la voix
  • le rythme du souffle

Mais aussi aux indices visuels, tels que :

  • l’expression du visage
  • les grimaces
  • les mouvements de succion
  • les gestes
  • les postures
  • les sourires

Lorsque bébé cri et pleure, voici ses principales émotions et comment les reconnaître :

La douleur

Les cris ou les pleurs de douleur sont plus intenses par rapport aux autres. Ce qui fait que vous venez immédiatement le voir. Le son commence par un cri de plus de 4 secondes et est suivi en expiration d’un arrêt complet de 7 secondes. Ensuite les cris reprennent, une courte inspiration précède juste le hurlement. La douleur aiguë est exprimée par un son strident, intense, perçant et proportionnel à l’intensité de la douleur. Si le son est monotone et grave, il correspond à une douleur continue.

La rage

Le son de la rage est la version amplifiée de la faim. Sa tonalité est plus aiguë, l’enchaînement des cycles est plus rapide et l’intensité est plus forte.

La faim

« Oin »… le premier son, peu aigu dure une seconde. Il est ensuite suivi d’un sifflet respiratoire plus aigu, très bref, et reprend après un moment de repos. Il peut provoquer une montée de lait chez la maman qui allaite. Bébé accompagne les cris et les pleurs de faim avec des coups de pied et en effectuant des mouvements irréguliers.

L’ennui

Les pleurs d’ennui sont désordonnés et irréguliers. Parfois, au début des gazouillis peuvent participer avant de se transformer en agitation. Souvent, pour vois si les parentes réagissent, bébé s’arrête.

La frustration

Le son de la frustration débute par un cri et s’achève par une longue pause respiratoire. Après quelques mois, il peut se transformer en étonnant spasme du sanglot. Quant aux signaux de détresse, ils représentent le moyen de survie et de défense de votre bébé. Il se sert de ces signaux pour attirer votre attention sur ses tristesses et ses besoins. Les causent peuvent être la séparation, une couche sale, la fatigue, le bruit, une odeur désagréable et autres.

Quelle réaction adopter face au langage de bébé ?

Les émotions que transmet un bébé vont permettre à ses parents de communiquer avec lui. Ils doivent alors faire face aux différents signaux, et surtout, ne pas y rester indifférent. Afin d’y répondre, ils peuvent par exemple répéter ses signaux en écho.

Cela l’aidera à comprendre le sens de ce qu’il exprime, voir des infos sur ce (blog de maman bébé) Peu importe les signaux, qu’ils soient négatifs ou positifs, les parents doivent encourager bébé à les exprimer, mais évidemment de façon raisonnable. Essayez de favoriser les signaux de joie, de plaisir et d’intérêt.

Quel que soit également l’élément déclencheur, les parents doivent être attentifs aux signaux de détresse. Pour le développement de bébé, il faut aussi penser à mettre des mots sur les différentes émotions qu’il extériorise, en les formulant à haute voix.

François Spinelli