Faites la rencontre de Constance Prévost , l’héroïne d’Amélie Vallée

François Spinelli

Updated on:

Constance Prévost, l’héroïne d’Amélie Vallée
  • Pistolet de peinture à gravité pneumatique 0,6l - PREVOST - CAR G04
    <p>Ce pistolet de peinture pneumatique CAR G04 de la marque Prevost bénéficie d'une facilité de réglage, d'une bonne prise en main et de la maniabilité. Il garantit une application optimum de la peinture, une pulvérisation homogène et une réduction des coûts.</p> <p> </p> <p><b>Caractéristiques techniques :</b></p> <ul> <li>Matière du corps : aluminium anodisé bleu</li> <li>Godet en polyamide de 0,6 l</li> <li>Raccordement du pistolet : mâle G 1/4</li> <li>Pression de service : 3,5 à 5 bar</li> <li>Consommation d'air : 250 à 320 l/min</li> <li>Buse de diamètre : 1,4 mm</li> <li>Poids : 0,6 kg</li> </ul> <p> </p> <p><b>Domaines d'application :</b></p> <ul> <li>Automobile</li> <li>Industrie</li> </ul>
  • Enrouleurs tuyau air comprimé à tambour fermé 12m - PREVOST - DRF 0812IS
    <p>Cet enrouleur à tambour fermé Série DRF de Prevost dispose d'un carter qui est réalisé en acier embouti à froid qui garantit la solidité et d'une haute résistance à la corrosion tout en respectant l'environnement. Il offre un gain de temps, sécurité et confort dans l'utilisation des tuyaux souples de distribution.</p> <p><b>Caractéristiques techniques :</b></p> <ul> <li>Série : DRF</li> <li>Matière carter : acier</li> <li>Support : orientable à 180°</li> <li>Type du tuyau exterieur : PU/PVC</li> <li>Type de tuyau intérieur : PU base polyester</li> <li>Température : - 15°C à + 65 °C</li> <li>Pression : 12 bars</li> <li>Diamètre (intérieur/extérieur) : 8 x 12 mm</li> <li>Longueur : 12 m</li> <li>Poids : 6 kg</li> </ul>
  • Ambiance-sticker Sticker trompe l'oeil vallée
    Voici un sticker trompe l'oeil Sticker trompe l'oeil vallée apporter la beauté et la fraîcheur à votre maison ! Simple et rapide à poser. Décoller le sticker de son support et posez-le sur votre mur. Repositionnable durant la première année. Aucune bulle d'air n'est possible vue la grande épaisseur

              La littérature chick-lit a de beaux jours devant elle. Facile à lire et gorgé de bonnes intentions, le livre « L’univers de Constance Prévost » est paru aux éditions des « Éditeurs Réunis », une maison d’édition québécoise, fondée en 2007. Le roman sorti en avril 2022 est divisé en 18 chapitres affiche une couverture « girly » et acidulée, où l’on voit une silhouette féminine à vélo. Dans ce monde rose, Constance Prévost est une vraie privilégiée…

Après tout, elle travaille dans un environnement qui lui plaît avec ses meilleurs amis et collectionne les réussites. La seule ombre au tableau ? Ses déboires en amour ! Mais ça, ce sont ses alliés qui le clament, même si elle ne nie pas le problème. Étienne et Tess sont les acolytes de Constance : ils collaborent tous les deux avec elles et se sont rencontrés pendant leurs études. Autant dire que le trio a fait les 400 coups et n’a donc plus aucune intimité, comme bon nombre de cercles de proches dans la vraie vie… Une complicité qui fait plaisir à voir et qui prouve, contrairement à l’adage sexiste et misogyne que la relation amicale homme/femme existe bel et bien. Mais qu’est-ce qui cloche avec l’attitude de Constance ? Est-ce elle, le dysfonctionnement dans le système ou bien les types qui ne lui sont tout simplement pas compatibles ? Il semblerait qu’elle ait trop d’attentes, qu’elle se montre trop autoritaire et même un peu étouffante, comme une deuxième maman… C’est alors que ses deux meilleurs copains lui lancent un défi : la « formater » et revoir les critères de Constance, qui semblent irréalistes et bien trop fantasques pour la vraie vie. Par la suite, une annonce sera postée dans un journal ou un site de rencontres amoureuses…

            Alors que la trame principale est lancée, l’auteure emmène sa lectrice ou son lecteur dans le quotidien d’une boîte consacrée à l’évènementiel. Entre collègues, les tensions fusent, les amitiés naissent et les romances aussi. La jolie réceptionniste Emilie attire l’attention du bel Étienne, réputé pour son appétit féroce envers la gent féminine… Et pourtant, Monsieur cacherait-il un côté fleur bleue ? Entre les relations et les challenges, le livre ne laisse aucune place à l’ennui, car il y a toujours un rebondissement ou une scène pour surprendre et amuser. La deuxième « mission » de Constance est d’aider l’organisation de L’Ordre loyal des Moose, afin de réunir les personnes âgées et les communautés dans un contexte amical… Mais il y a aussi cette figure mystérieuse qui intrigue : Charles Pominville, riche et intelligent. La quête de l’homme parfait se poursuit ! Dans une ambiance digne du « teen movie » à l’américaine (à la sauce canadienne), les recherches se concrétisent sur le site « Rencontres & Relations ». La jolie Constance a récolté une trentaine de messages, elle doit donc trier les prétendants. Le premier élu s’avère être « Dryfit » : un pseudonyme qui cache un corps musclé et une obsession pour le sport… Et les femmes. Mitch, de son vrai nom — se révèle être plutôt éloigné du portrait dressé par cet alpha mâle sûr de lui et maîtrisant la situation en toute occasion. Des scènes savoureuses, explicites et parfois carrément farcesques viennent saupoudrer le tout, créant un ouvrage attachant, qui se moque de la toxicité masculine, mais aussi de la naïveté autour des relations. En effet, le commun des mortels a tendance à idéaliser, à même nier les « red flags » en anglais, qui ont l’équivalent « signaux d’alerte » en français. 

La recette d’Amélie Vallée est un succès, car elle prend les codes des romances irréalistes, pour en faire une comédie romantique, souvent coquine, mais qui ne brosse pas un portrait féminin dépendant de l’homme. Par exemple, Constance sera amenée à fréquenter un des personnages les plus influents de la ville. Mais plutôt que de se laisser charmer par l’argent, elle maîtrise la situation et se montre aussi dure, mais toujours franche. Cette honnêteté plaît au lecteur, qui s’éprend très facilement de cette héroïne particulièrement drôle. Puisqu’Amélie Vallée est québécoise, les francophones découvriront quelques termes uniques, qui n’existent que dans le jargon de la province. Cependant, ces occurrences restent rares — et ne gênent aucunement l’expérience, bien au contraire.

« L’univers de Constance Prévost » offre une intrigue certes classique et sans prise de risques, avec une bonne dose d’humour, d’humilité et de divertissement. Ce livre est une friandise qu’on déguste pour voyager, le lecteur se sentira très investi dans ce quotidien haut en couleur, parfois tiré par les cheveux, mais irrésistible ! Derrière les frasques de Constance se cache un beau message de tolérance et féministe, qui appelle à la recherche de soi avant tout. Doit-on être vraiment dépendant des relations et de ces histoires tissées avec les autres ? N’est-il pas plus important d’apprendre à se connaître ?

François Spinelli

A lire aussi :

Comment en 2023 se lancer dans la location de voiture

Escapade à Essé à la rencontre du dolmen de la Roche-aux-Fées

Que faire à Rennes le dimanche ?

Tous les avantages de l’utilisation des terminaux de paiement dans la ...

Quels sont les critères pour choisir efficacement ses locaux d'entrepr...

5 façons créatives d'utiliser les étiquettes d'emballage pour stimuler...