Loading

Association : Comment parrainer un enfant différemment ?

Fondée en 2020, l’association des 2400 sourires propose la mise en place de parrainage permettant aux enfants des rues de Madagascar d’être accueilli et suivi dans un village. Cette association fondée par Romain Lagache, ancien pompier volontaire, construit aujourd’hui le premier village des sourires permettant in vine d’accueillir 250 enfants des rues. Mais comment, en pleine période de trouble liée à un COVID persistant, construire un projet humanitaire ? Pour financer ce projet, l’association à décidé dès son démarrage de proposer un parrainage d’enfant innovant.

Une solution de parrainage loin des standards traditionnels

Pas de photo, ni de choix d’enfants lors de la mise en place du parrainage d’un enfant. Romain Lagache, fondateur de l’association des 2400 sourires nous explique que « la réflexion était de proposer un parrainage sans sélection qui nous rappelle trop la société de consommation qui nous influence plus que nous le croyons. Dans le système ou les parrains ont le choix de l’enfant… Certains enfants restent parfois plusieurs mois sans parrainage, car la photo n’est pas valorisante. Nous avons donc réfléchi pour éviter cette sélection et avons proposé un parrainage « innovant ».

L’innovation de l’association repose dans la mise en place d’un parrainage en format de pot commun. Chaque parrainage, permet de couvrir le fonctionnement d’un village « refuge », village au sein duquel les enfants auront accès à un logement, une scolarité, ainsi qu’aux activités sportives et artistiques. Le pot commun, c’est aussi une « solution qui protège » l’enfant prise en charge. Via ce format de parrainage aucune rupture de suivi n’est possible et chaque enfant accueilli dans le village suivra, sans être inquiété, par l’arrêt soudain de son parrainage.  « Cette vision large du parrainage n’a pas toujours fait l’unanimité, car la majorité des gens sont maintenant habitués à sélectionner l’enfant qu’ils souhaitent parrainer. Plusieurs personnes nous ayant contactées n’ont finalement pas mis en place de parrainage, car nous ne proposions pas ce choix ».

Qu’en est-il du suivi avec l’enfant parrainé ?

 « Ici aussi, nous avons réfléchi et allons proposer une communication plus immersive. Les parrains marraines recevront des vidéos de terrain filmées sous le format Vlog qui les amènera sur le terrain, au plus près des enfants fragilisés. Ce seront des images fortes et émouvantes… des images de terrain. Nous réfléchissons également à proposer, via les nouvelles technologies, des visio-conférences, où les parrains pourraient nous suivre sur le terrain quelques minutes. Cette approche permettra entre autres de faire prendre conscience au partenaire que leur soutien permet un soutien concret. »

Le parrainage reste aujourd’hui une solution efficace et concrète permettant d’aider les enfants à entrer et à construire un avenir solide loin de la pauvreté. La France reste un pays ou le parrainage d’enfant reste apprécié. En 2021, s’engager à soutenir un enfant fragilisé reste un geste fort et reste majoritairement dans une fourchette de prix accessible pour la grande majorité de la population.

Face à la crise mondiale post-COVID le nombre d’enfants en attente de parrainage augmentera de manière conséquente dans les pays en voie de développement.

Pour parrainer un enfant, l’association des 2400 sourires vous propose de vous rendre sur leur site internet : https://2400sourires.org/.

François Spinelli