Loading
Pitaya Fruit du dragon

Guide complet sur le pitaya, fruit du dragon

Le pitaya ou fruit du dragon est l’une des tendances gastronomiques du moment. Vous l’avez sûrement déjà aperçu chez un ami, dans un magasin, dans restaurant, etc. En effet, le pitaya se remarque vite par sa forme intrigante et ses couleurs vives (rose ou rouge et jaune).

Vous êtes fasciné par ce fruit. Vous désirez en savoir davantage à propos. Alors, lisez cet article.

Le pitaya : Que faut-il savoir ?

Le pitaya ou fruit du dragon est un fruit exotique. Il est issu de diverses espèces de cactus. Le plus connu de ces cactus est l’Hylocereus undatus. Il est principalement cultivé en Amérique centrale et du Sud ainsi qu’en Asie.

Ce fruit a la forme ronde. De même, il est garni de feuilles dures de la même couleur que sa pelure. Sa pulpe est semblable à celle du kiwi par sa texture et les petites graines noires qu’elle contient. Ces graines peuvent également être translucides.

 Par ailleurs, il mesure une dizaine de centimètres et pèse environ 350 grammes. Il peut peser jusqu’à 1 kg.

Le pitaya, un fruit aux multiples appellations

Ce fruit à la fois pittoresque et élégant est connu sous diverses appellations.

  • Fruit du dragon

D’origine vietnamienne, cette appellation de « fruit du dragon » fait référence au dragon, créature mythologique très présente dans la culture asiatique.

 En effet, les Vietnamiens l’ont baptisé ‘’thanh long’’ qui signifie ‘’fruit du dragon’’. Ceci, parce que le cactus dont il provient s’enroule sur les troncs d’arbres. Ressemblant ainsi au dragon.

  • Pitaya

Pitaya ou pithaya ou encore pitahaya est le nom espagnol du fruit. Cette appellation vient du taïo, une langue qui était parlée par les indigènes des Caraïbes au XIXe siècle. Elle a pour signification « fruit écailleux ».

Retrouvez d’autres informations sur cet article

Les différentes variétés de Pitaya

Provenant de divers cactus, le fruit du dragon n’est pas un fruit unique. En effet, chaque cactus produit un fruit qui lui est propre, avec une couleur et un goût particulier.

Il existe 3 grandes variétés de Pitaya qui sont :

Pitaya rose/rouge à la pulpe blanche

Cette variété de fruit du dragon pousse sur le cactus Hylocereus undatus. Lequel cactus est cultivé dans la Cordillère des Andes ou au Vietnam. Le fruit du dragon rose ou rouge est le plus courant sur les étalages. Il est légèrement verdâtre quelques fois. C’est le cas quand il n’est pas bien mûr.

Ce fruit du dragon est agréablement doux et sucré.

Pitaya jaune à la pulpe jaune

Le Pitaya jaune à chair jaune existe en deux catégories :

  • La première catégorie provient du cactus l’Hylocereus lemairei. Cette espèce est cultivée dans les Antilles à Trinité-et-Tobago.
  • La seconde est issue du cactus Hylocereus guatemalensis. Elle nous provient de l’Amérique centrale.

Ces deux catégories de ‘’pitaya jaune à pulpe jaune’’ sont parfumées, goûteuses et sucrées.

Pitaya jaune à la chair blanche

Cette variété du fruit du dragon pousse sur le cactus Hylocereus megalanthus. Aussi appelée Selenicereus megalanthus, cette plante provient de l’Amérique du Sud.

Le goût du ‘’pitaya jaune à chair blanche’’ est sucré, mais plutôt fade.

Pitaya rose à la pulpe violette ou fruit du dragon sanguin

Variété la plus prisée des pitayas, le pitaya rose à la chair violette provient du cactus Hylocereus costaricensis. Lequel cactus est encore appelé Hylocereus purpurii et Hylocereus polyrhizus.

Le fruit du dragon sanguin est le plus savoureux et le plus gourmand de toutes les espèces. Mais il est difficile à trouver en magasin.

Pourquoi manger le fruit du dragon ?

Les vertus et bienfaits du fruit du dragon sont multiples. Il doit ces derniers à sa composition. En effet, le pitaya est riche en :

Eau

La forte teneur en eau du pitaya lui permet de contribuer à la couverture de nos besoins hydrauliques au quotidien. Ce fruit facilite la digestion.

Antioxydants

Les antioxydants ont pour rôle de ralentir le vieillissement des cellules. Par conséquent, intégrez le fruit du dragon dans votre alimentation journalière. Ce qui vous permettra de retarder le vieillissement de vos cellules.

Fibres

Riche en fibres et dépourvu de lipides, le fruit du dragon est un allié de choix lors d’une perte de poids. Ses fibres permettent de lutter contre la constipation.

  • Vitamines C

La teneur en vitamine C du pitaya lui permet de lutter contre la fatigue. Le fruit du dragon permet également de stimuler le système immunitaire. Aussi, il lutte efficacement contre multiples infections et coups de froid hivernaux.

ü Magnésium

Source de magnésium, le pitaya favorise la détente musculaire. Il joue également un rôle d’antistress.

Autres propriétés du fruit du dragon

Le pitaya est riche en sels minéraux, oméga 3, calcium, lipides mono-insaturés. Il contient également des oligo-éléments, vitamines B1, B2, B3, et A. Très faible en calories, il est utilisé dans certains régimes.

Par ailleurs, on lui attribue des propriétés dynamisantes. De même, il a un effet laxatif grâce à ses graines.

Le pitaya permet d’éliminer les excès d’acide urique. Il contribue ainsi à la prévention de la goutte.

Par conséquent, le fruit du dragon est conseillé en cas de :

  • Troubles digestifs ;
  • Maladies cardio-vasculaires ;
  • Maladies respiratoires ;
  • Diabète ;
  • Hypertension ;
  • Maladies auto-immunes ;
  • Symptômes inflammatoires des articulations.

Le pitaya : Utilisation en cosmétique

La chair de ce fruit peut être utilisée en cosmétique. En effet, cette dernière lutte contre l’acné, les rougeurs et les irritations.

De même, elle apaise les brûlures causées par une exposition au soleil.

Elle peut également être utilisée en soin anti-âge, hydratant et régénérant.

Enfin, cette dernière permet de prolonger la durée de vie de la coloration des cheveux colorés.

Consommation

Le fruit du dragon est parfait dans la préparation des desserts et des boissons.

En effet, sa pulpe peut être consommée :

  • Pour faire de la confiture ;
  • Dans un smoothie, seule ou avec d’autres fruits ;
  • En salade de fruits avec d’autres fruits exotiques, aspergée de jus de citron ;
  • Pour accompagner des plats de poisson et de fruits ;
  • En faisant un sorbet ;
  • En brochette, légèrement revenue au four ou au barbecue ;
  • À la petite cuillère, fraîche ou avec un zeste de citron pour en relever le goût.

Retrouvez d’autres articles autour du thème du bien-être dans la catégorie santé.

François Spinelli