Loading
tourisme culinaire au Maroc : un éveil papillaire sans précédent

Pourquoi le Maroc est champion du monde du tourisme culinaire ?

Considérée comme la cinquième gastronomie la plus riche au monde, la cuisine marocaine est omniprésente dans les mœurs et le savoir vivre des marocains. Riche de couleurs et d’effluves odorantes impressionnantes, elle enchante par son goût raffiné et son originalité. Occupant une place de premier plan, elle a créé tout un folklore et forme aujourd’hui ce que l’on nomme le tourisme culinaire marocain.

Riche d’influence, elle est issue d’un métissage entre les cultures berbères, arabo-andalouses et juives. Ce melting-pot gastronomique est l’un des premiers ressentis auquel le touriste étranger attachera de l’importance. De souk en médina, il finira par se rendre compte que les vacances ou le voyage culturel qu’il vit malgré lui est aussi empreint d’une touche de tourisme culinaire.

L’hospitalité marocaine : une qualité qui place la nourriture au premier rang

L’art de la table et de vivre à la marocaine est exclusivement présente dans le tourisme. C’est pour cela que l’on peut dire que le voyage se confond directement avec le tourisme culinaire. D’ailleurs, les circuits élaborés de toute pièce au cœur des villes impériales suivent cette logique. En vous gâtant de pâtisseries ou de généreux verre de thé à la menthe au cœur de votre parcours, c’est l’occasion de découvrir au cœur des marchés tous les produits de terroir (production d’olive, zamita marocaine, datte…).

En vous plongeant dans le cœur historique des villes, chaque découverte vous permettra d’en savoir davantage sur les spécialités culinaires de chaque région.

 Le tourisme culinaire marocain se confond dans l’identité de chaque ville

Contrairement à ce que l’on pense, le Maroc n’est pas un pays homogène. Le pays s’est construit sur différents reliefs avec différentes tribus. Mais que vous soyez dans le Sahara, au cœur de l’Atlas ou sur le littoral, vous passerez votre temps à déguster des plats différents et très raffinés.

Par exemple, si vous vous rendez à Fès (capital gastronomique du pays), ce sera l’occasion de goûter la merveilleuse Pastilla ou encore les meilleures versions de la Harira (soupe marocaine).

Quant à Marrakech, ce sera au cœur d’un folklore d’épice que vous serez bercé. Au cœur de la place J’maa el Fna, le tourisme culinaire prendra vie au cœur de somptueuses grillades et accompagnements arrosés par les meilleurs jus d’agrume au monde.Il vous sera aussi possible de déguster à l’hôtel la spécialité locale : la célèbre Tanja.

Le même état d’esprit est observable à Essaouira où le poisson est cuisiné sous différentes formes et dans toute sa splendeur. La finalité, c’est qu’il est possible de manger de la nourriture de grande qualité pour pas un sou.

 Les cadeaux et souvenirs culinaires : un passage obligé pour le touriste

 Sans vous forcer la main, vous comprendrez de vous-même pourquoi le tourisme culinaire marocain est indépendant de votre volonté. La réponse est évidente et c’est surtout votre vue et votre odorat qui vous apporteront les meilleures explications scientifiques à ce sujet. En effet, les achats constituent trop souvent l’étape finale du tourisme culinaire que vous vivrez au Maroc.

Les épices (cumin, curcuma, ras el hanout) et les condiments au prix bon marché par rapport à l’Hexagone seront déjà l’occasion de dégainer le porte-monnaie. Hormis cela, nous avons pu vous répertorier les incontournables qui finissent vaillamment au cœur de la valise de retour de voyage :

  • L’huile d’argan alimentaire pour sa finesse et son côté healthy.
  • L’huile d’olive dont la réputation n’est plus à prouver et qui fait le bonheur des chefs gastronomes français.
  • Le safran dont le village de Taliouine est l’une des places fortes dans le monde reconnue pour sa production biologique.
  • Les plats à tajine qui permettent de faire mijoter des plats en fondant l’excédent de graisse et préservant la qualité nutritive des légumes.

Conscient de la force du patrimoine culturel et de l’impact positif du tourisme culinaire dans leur pays, les autorités ont entrepris des efforts pour proposer des prix attractifs pour la venue de touristes. A seulement trois heures d’avion de Paris, le Maroc défie toute concurrence par rapport aux destinations de l’Océan Indien.

De plus, le voyageur soucieux pourra en consultant des ouvrages comme le « Guide du Routard » s’informer sur les meilleures lieux et opportunités pour se fournir en produit du terroir.